Le récipient traditionnel pour faire cuire ce plat est une grosse daubière, bien ronde en terre cuite vernissée. Les plus anciennes sont patinées, culottées à force de passer des jours entiers à mijoter doucement dans le coin de l'âtre.

Lire la suite