Ingrédients pour

  • 5 kg de coings
  • 5 kg de sucre

Préparation

Attention Il faut 5 kilos de fruits prêt à cuire pour faire ces 3 recettes

Essuyez les coings pour retirer le duvet cotonneux qui les recouvre, coupez- les en morceaux, et surtout triez-les, tâche longue et fastidieuse, car des coings non traités sont souvent véreux.

Mettre dans une bassine à confiture, puis les faire cuire dans de l'eau froide, l'eau doit affleurer les coings, ne pas oublier d'ajouter les trognons, les pépins et toutes les épluchures que l'on aura mis dans un tissu fin (de la mousseline par exemple) que l'on ferme à l'aide d'une ficelle à rôti.

Dans une grande marmite mettre les morceaux de coings les couvrir d'eau et portez à ébullition, ne pas oublier d'ajouter la mousseline qui contient les pépins ainsi que les épluchures, les coings sont cuits lorsqu'ils ont une belle teinte rouge, mettre à égoutter toute la nuit.

Le lendemain passez au presse-purée (grille fine) la pulpe des fruits, pesez, ajoutez le même poids de sucre.

Presser au maximum la mousseline pour extraire le plus possible de jus que l'on garde pour la gelée, jus que l'on rajoute au jus de cuisson des coings.

C'est à ce moment là, que j'ai divisé en deux la purée obtenue pour pouvoir faire une moitié de la marmelade de coings, l'autre moitié de la pâte de coings et avec le jus je vais faire la gelée de coings.

ingredients pate de coings pate et gelée de coings

Je vais commencer par la pâte de coings : mettre cette purée dans une grande marmite et pendant une heure minimum remuer sans cesse pour qu'elle n'accroche pas, plus vous prolongez la cuisson et plus votre pâte de coings va foncer. Dès qu'elle se décolle des parois de la marmite, la cuisson est terminée, la vider dans des moules rectangulaires de préférence, et la faire sécher dans un endroit frais, lorsque la surface est sèche et ne colle plus au doigt, découpez là en morceaux et roulez là dans du sucre cristallisé.

Conservez vos barres de pâte de coings dans une boite métallique à l'abri de l'humidité.

Pour faire maintenant la marmelade, prendre la moitié restante de purée, la mettre à cuire dans la bassine à confiture, mettre à tout petit feu, remuez de temps en temps, et contrôlez la cuisson à l'aide de ce petit truc : dès la mise en cuisson mettre au congélateur une assiette propre, toute les fois que vous remuez la marmelade, profitez pour contrôlez sa cuisson en versant quelques gouttes de marmelade sur l'assiette froide si dans les 3 minutes celles-ci ne coule pas lorsqu'on penche l'assiettte, la marmelade est cuite.

La mettre en pot, lorsqu'ils sont bien pleins et chauds les retourner cela stérilise et la moissisure n'attaquera pas notre bonne marmelade.

Pour la gelée, il faut passer tout le jus au chinois pour enlever toutes les impuretés, ne pas oublier le jus extrait du sachet de mousseline... Vous pesez le tout et ajoutez le poids équivalant en sucre ;

Mettre sur  feu doux, amenez lentement à ébullition, écumez si nécessaire. Faites le contrôle de cuisson avec l'assiette froide, mettez en pots.

Régalez-vous au petit déjeuner tout  hiver.