Cette recette me fait faire un grand bond dans le temps. Je me rappelle que tous les ans au printemps ma grand-mère emmenait tous ses petits enfants à la cueillette du pissenlit. Nous partions de bonne heure le matin, dans les prés environnant Montfavet, village près d'Avignon, pour cueillir cette belle fleur. Nous étions à cette époque bien loin de la pollution. En rentrant vers midi contents de notre cueillette nous préparions cette délicieuse confiture aussi appelée le miel des pauvres. En hiver ma grand-mère employait cette confiture pour ses vertus curatives et soignait ainsi rhumes et bronchites.

Lire la suite